Archive pour septembre 2016

onisep

REPRESENTANTS DE PARENTS D’ELEVES

Pour mieux comprendre notre engagement et notre motivation vis à vis de vous parents et de vos enfants, nous vous invitons à consulter la rubrique « Représentants de parents d’élèves » de l’espace Parents sur le site Onisep !

http://www.onisep.fr/Parents#Representants-de-parents-d-eleves

AU SOMMAIRE :

Les représentants de parents d’élèves : ce qu’il faut savoir

Présentation des principales associations de parents d’élèves

Témoignages de représentants parents d’élèves

et peut-être qu’à la lecture de ce dossier, certaines vocations naîtront ….. 

 

 

LES PROGRAMMES DE L’ECOLE ELEMENTAIRE

Photo d'un élève d'école élémentaire, en classe

De nouveaux programmes dès le CP

La refonte des programmes, débutée en 2015 à l’école maternelle, se poursuit. Après les programmes de maternelle et de l’enseignement moral et civique, mis en œuvre lors de la rentrée 2015, ce sont tous les nouveaux programmes de la scolarité obligatoire à partir du CP qui entrent en application à la rentrée 2016.

Ces programmes ont pour but de permettre à chaque élève d’assimiler progressivement un savoir et d’acquérir le « socle commun d’apprentissage de connaissances, de compétences et de culture ». Ce socle commun est conçu autour de 5 domaines de connaissances :

  • les langages pour penser et communiquer (avec 4 types de langage : langue française, langue vivante étrangère ou régionale, langages mathématiques, scientifiques et informatiques, langages du corps et des arts)
  • les méthodes et outils pour apprendre seul, en classe ou au dehors (accès à l’information et à la documentation, outils numériques, conduite de projets individuels et collectifs, organisation des apprentissages)
  • la formation de la personne et du citoyen pour transmettre les principes inscrits dans la Constitution (apprentissage de la vie en société, de l’action collective et de la citoyenneté, formation morale et civique, respect des choix personnels et des responsabilités individuelles)
  • les systèmes naturels et les systèmes techniques pour donner aux élèves les bases de la culture mathématique, scientifique et technologique (approche scientifique et technique de la Terre et de l’univers, curiosité et sens de l’observation, capacité à résoudre des problèmes)
  • les représentations du monde et de l’activité humaine, pour permettre de développer une conscience de l’espace géographique et du temps historique (compréhension des sociétés dans le temps et l’espace, interprétation des productions culturelles humaines, connaissance du monde social contemporain).

Les programmes sont conçus par cycles de 3 ans  :

  • apprentissages fondamentaux en CP, CE1, et CE2
  • consolidation de ces connaissances en CM1, CM2 et 6e
  • approfondissement en 5e , 4e et 3e

Le degré de maîtrise des composantes du socle commun sera apprécié à la fin des cycles d’enseignement 2, 3 et 4.

Dans ces nouveaux programmes, l’accent est mis sur « lire, écrire, compter et penser », particulièrement du CP au CE2, avec des séances « quotidiennes » d’écriture et de calcul mental.

Plus d’infos sur les nouveaux programmes 

Les nouveautés marquantes de 2016

  • L’apprentissage d’une première langue dès le CP, au lieu du CE1.
  • L’enseignement du codage informatique à partir du CE1.
  • L’évaluation des élèves en français et en maths sera faite au début du CE2 et un bilan de compétences réalisé en fin de CE2, 6e et 3e.
  • La mise en place d’un nouveau livret scolaire unique du cours préparatoire (CP) à la troisième. Accessible en ligne, il rendra compte de l’évaluation des compétences et connaissances des élèves et permettra d’assurer la continuité entre les cycles.
  • La réforme du collège Les modifications porteront notamment sur les programmes scolaires, l’emploi du temps, les options et les pédagogies utilisées en cours.

education.gouv.fr : un site pour la rentrée

Vous trouverez sur education.gouv.fr les programmes à partir de la maternelle, les horaires de l’école de votre enfants, une application eParents  vous apportant des informations et des réponses de manière pratique et concrète, au plus près du quotidien de vos enfants et de leur établissement. Vous pourrez également recevoir des notifications personnalisées en fonction du niveau et de l’académie de votre enfant.

L’OPHTALMOLOGISTE

Ce que je peux attendre de lui

  • L’ophtalmologiste est rarement consulté en première intention, sauf si vous rencontrez vous-même des problèmes de vue et que vous voulez vérifier que votre enfant n’en a pas hérité. Hors ce cas précis, sa vision est généralement contrôlée par le pédiatre et le médecin scolaire. Vérifiez néanmoins que ces tests sont bien effectués (bilans obligatoires au 8e jour de la vie, à 4 mois, 9 mois, 24 mois et à 6 ans avant l’entrée au CP). Ils ont tous le même but : dépister un éventuel strabisme, déceler un trouble du comportement visuel.

Je lui pose les bonnes questions

  • Est-ce que la myopie est héréditaire ?
  • Quelles montures privilégier ?
  • A combien de paires de lunettes par an un enfant a-t-il droit ?
  • Où trouver un opticien spécialisé « enfant » ?

Je le consulte

  • Si un problème de vision est présent au sein de la famille ou en cas de plainte de l’enfant.
  • Et au cas par cas : si votre enfant se frotte les yeux constamment, en cas de blessure à l’œil, en cas de conjonctivite importante, en cas de migraine, s’il se cogne toujours du même côté.

Je le trouve

  • Renseignez-vous auprès de votre médecin traitant. Les rendez-vous ophtalmologiques sont parfois longs à obtenir. Lors de votre appel, précisez bien qu’il s’agit d’une demande du pédiatre ou du médecin scolaire, vous passerez plus rapidement !

Maryse Damiens, avec la collaboration des Drs Jean-Claude Hache, ophtalmologiste, Nathalie Polo, pédiatre, Alain Amzalag, dentiste, et du syndicat des pédiatres homéopathes

Sera-t-il droitier ou gaucher ?

Sera-t-il droitier ou gaucher ?

Votre enfant commence un dessin d’une main et le termine de l’autre. Sans avoir l’air désorienté pour un sou ! Quel côté va-t-il finir par privilégier ?

On évalue à 10 % le nombre d’enfants gauchers. Les préjugés ayant la vie dure, il arrive encore que des parents inquiets amènent leur petit « original » en consultation par peur que cela ne constitue une difficulté d’apprentissage. Qu’ils se rassurent, être gaucher est une simple particularité.

Avant 5-6 ans, c’est comme il veut !

  • La latéralité gauche/droite se met en place très progressivement depuis la naissance. Le cerveau est divisé en deux hémisphères. L’hémisphère gauche contrôle le côté droit du corps, et le droit le côté gauche. A mesure que votre enfant grandit, l’un des deux hémisphères devient dominant. Si c’est le droit, votre enfant peut devenir gaucher.
  • Vers 4 ans, lorsqu’il dessinait ou mangeait, votre tout-petit tenait souvent son pinceau, ou sa cuillère indifféremment d’une main ou de l’autre.

A 6 ans, l’heure est venue de choisir

  • Ce n’est qu’autour de 6 ans qu’il va se déterminer, au moment de l’apprentissage de l’écriture. Système très organisé et complexe, l’écriture doit être exclusivement pratiquée de l’une des deux mains.
  • Ecrire indifféremment de l’une ou de l’autre indiquerait une incapacité de votre enfant à faire un choix. Cette indécision peut avoir des conséquences sur sa structuration dans l’espace et sur son graphisme.
  • Si la latéralité de votre enfant n’est pas encore déterminée, informez la maîtresse. Son rôle est primordial au moment de l’apprentissage de l’écriture. Elle l’aidera à choisir la main avec laquelle il se sent le plus à l’aise. S’il opte pour la main gauche, elle lui conseillera de la placer sous la ligne d’écriture, de pencher le cahier pour ne pas balayer de la main ce qu’il vient d’inscrire. Elle lui proposera de se placer à gauche du bureau d’écolier pour ne pas gêner son voisin.
  • Se sentant encouragé, votre enfant s’engagera avec plus de confiance dans l’aventure de l’écriture.

Il utilise la main gauche, que faire ?

  • De ses mains, c’est la gauche qu’il privilégie le plus. Faut-il l’encourager ou l’en dissuader ? Surtout ne le forcez pas à écrire de sa main droite. Un petit gaucher, entraîné à écrire de la main droite, peut y parvenir sans trop de difficultés au plan technique. Mais il peut aussi penser que ce n’est pas « normal » d’écrire de la main gauche et perdre confiance en lui, d’autant plus si on lui impose de changer de main.
  • En fin d’apprentissage de l’écriture, votre enfant doit avoir fait son choix.
  • Mais sachez que même s’il écrit de la main gauche, il peut utiliser la droite pour d’autres activités. Rassurez votre enfant. Le fait d’être gaucher n’entraîne pas de complications particulières. En revanche, l’enfant gaucher peut rencontrer des difficultés d’apprentissage… tout comme les enfants droitiers. Dites-lui, s’il s’interroge, que le fait d’être gaucher n’est pas une gêne pour ses apprentissages.

Quand consulter ?

  • Seulement si au terme du premier trimestre de CP, à 6 ans, votre enfant reste encore hésitant entre la gauche et la droite. Consultez alors un spécialiste, psychomotricien ou psychologue spécialisé, comme un graphothérapeute. Cette personne effectuera des tests spécifiques pour évaluer de quelle main votre enfant doit écrire.

Marie-Victoire Garcia avec Marie-Alice Du Pasquier-Grall, psychologue et psychanalyste, auteur de Les Gauchers, éd. Le cavalier bleu, coll. Idées reçues.

© Enfant Magazine

Gaucher, comment imiter un droitier ?

• Votre enfant est gaucher et vous non. Pour lui apprendre à tenir une raquette, ou à se servir d’un instrument, vous vous demandez si vous devez changer votre latéralité, le temps de la démonstration. Inutile ! Un geste est un ensemble de mouvements agencés dans l’espace à partir d’un point d’origine. Ce point d’origine est donc à droite ou à gauche selon que l’on est droitier ou gaucher. Gaucher ou droitier, votre enfant sera donc capable de reproduire ce qu’il a vu, avec la main qu’il a choisie, et à partir de son point d’origine à lui. Le plus simple est donc de lui montrer tranquillement, à votre manière et sans changer de main.

 


me ve 53

Pensez à faire tout beau vos enfants !!!!

MARDI 20 SEPTEMBRE 2016

Photo de classe en MATERNELLE

& frateries (rassemblées à l’école maternelle)

MERCREDI 21 SEPTEMBRE 2016

Photo de classe en ELEMENTAIRE

Petit garçon en lunettes et costume couché sur un plancher avec un journal. Isolé sur fond blanc.