Archive pour mars 2017

FLYER INTERNET V1

Afficher l'image d'origine

Face au succes des chocolats de pâques, la date limite pour commander est reportée au mardi 7 mars !

AFFICHE CHOCOLAT DE PAQUES

Mon enfant est victime de harcèlement

xnutu3_les-injures-agir-contre-le-harcelement-a-l-ecole_school

Si votre enfant subit de façon répétée des violences verbales et/ou morales (surnoms méchants, insultes, moqueries, brimades, rejets du groupe…), des violences physiques (bousculades, coups), des vols, il est victime de harcèlement. Lorsque ces mêmes faits se déroulent sur les réseaux sociaux, par SMS ou par courriel, on parle de cyberharcèlement. Les conséquences peuvent être graves (baisse des résultats scolaires, perte de l’estime de soi, décrochage scolaire, profond mal être).

Aucun enfant, aucun adolescent ne doit subir cela, personne ne doit rester silencieux !

Que pouvez-vous faire ?

Il faut en parler pour trouver de l’aide et des solutions !

  • Prenez rendez-vous avec la direction de l’école, du collège ou du lycée. Exposez en détail ce que subit votre enfant. Vous pouvez vous aider de la fiche de repérage pour noter ce que vous avez constaté. Demandez quelles sont les actions menées, les mesures prises pour protéger votre enfant et les réponses proposées pour prendre en charge le problème.
  • Si la situation est avérée, l’établissement scolaire mettra en œuvre, avec vous, les solutions adaptées pour que votre enfant ne subisse plus cette violence. Informez-vous régulièrement sur le suivi de la situation de votre enfant ainsi que sur les actions menées au sein de l’établissement pour lutter contre le harcèlement.
  • Contactez un délégué de parents d’élèves pour réfléchir au partenariat possible entre les parents d’élèves et l’établissement pour prévenir le harcèlement et améliorer les relations entre élèves.
  • Si vous hésitez à joindre l’établissement ou que la résolution du problème vous semble lente, vous pouvez contacter le référent harcèlement académique en utilisant le numéro vert 3020.
  • Votre enfant peut craindre de parler : rassurez-le, demandez-lui ce qu’il souhaite, expliquez-lui que les adultes sont là pour l’aider et faire cesser la violence qu’il subit.

Agissez pour que cette violence ne touche plus votre enfant ou d’autres enfants

Identifiez le plus précisément possible la nature des problèmes vécus par votre enfant. Dialoguez ouvertement pour connaître : faits et éventuels auteurs et témoins. Le harcèlement est souvent constitué de petits incidents qu’il est utile de mettre par écrit afin de mieux cerner la situation. Notez la date, l’heure, les personnes présentes, la description des faits, leur répétition, les réactions de votre enfant face à cette situation. Gardez aussi les preuves éventuelles du harcèlement subi, notamment sur les médias sociaux (capture d’écran…). Si besoin, faites-vous aider par un délégué des parents.

Ce qu’il est déconseillé de faire

Ne tentez pas de gérer vous-même le problème, ni de contacter l’auteur des faits : cela pourrait aggraver la situation.

Si vous avez besoin de conseils complémentaires, contactez le :
N° VERT « NON AU HARCÈLEMENT» : 3020
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 9h à 18h (sauf les jours fériés)

Projection – Débat – Rencontre

« Marion, 13 ans pour toujours »

LUNDI 13 MARS – 20H

GRANDE SCÈNE DU CHESNAY – 37 rue Caruel de Saint-Martin

Entrée libre – parking gratuit

Marion Fraisse avait 13 ans quand elle s’est pendue, le 13 février 2013. À côté d’elle, également au bout d’une corde, comme un symbole : son téléphone portable. Et une lettre, dans laquelle la jeune fille s’adresse directement à ses camarades de classe qui l’ont harcelée.

Adapté du récit bouleversant de sa mère Nora Fraisse, le film

Marion, 13 ans pour toujours est l’enquête et le combat d’une mère pour comprendre la violence inexprimable vécue par son enfant et faire tomber le mur du silence qui s’est édifié autour de sa famille.

 harcelement 1

NORA FRAISSE – Maman de Marion

Fondatrice de l’association Marion La Main Tendue. Auteure de : « Marion, 13 ans pour toujours », Calmann-Levy, 2015, « Stop au harcèlement », Calmann-Levy, 2015

Nora Fraisse, se bat pour que Marion ne soit pas « morte pour rien », «pour qu’on prenne au sérieux le harcèlement scolaire », pour que les choses changent vraiment.

CATHERINE VERDIER

Psychologue-psychothérapeute-analyste, spécialiste des enfants et adolescents. Experte auprès des tribunaux du Luxembourg.

BERTRAND GARDETTE

Conseiller d’éducation dans des lycées de l’académie de Clermont-Ferrand. Co-fondateur de l’Association pour la Prévention des phénomènes de Harcèlement entre Elèves (APHEE) et du site www.harcèlement-entre-elèves.com

plaquette Marion 13 ans pour toujours